Parmi l’ensemble du répertoire technique dont nous disposons il est nécessaire d’en posséder certaine qui soit « explosive », simple et rapide, même si celle-ci ne sont pas particulièrement efficace. Ce sera ce type de technique que l’on utilisera en première réaction lorsque l’on sera pris par surprise dans le cadre d’une agression. Par « pris par surprise » je parle du moment où l’on n’est pas (ou plus) conscient de ce qui nous entoure, où l’on est perdu dans nos pensée, où l’on ne fait plus preuve de vigilance, où l’on est absorbé par notre téléphone… Ce qui arrive plus souvent qu’on ne le pense.

     Lorsque nous somme dans cet état (dit blanc) notre temps de réaction est beaucoup plus long (jusqu’à 4 secondes en plus) que lorsque nous somme en état de vigilance (dit jaune). De plus nous passons instantanément dans un état de stress qui peut inhiber toute réaction de notre part.

     C’est pour cela qu’il faut disposer de technique à la fois simple et explosive afin de pouvoir réagir si cette situation se présente. Le but est de nous laisser le temps de reprendre nos esprits pour pouvoir entrer pleinement dans une phase de défense (dite noire). Il faut donc s’entraîner à partir d’une position relâché (voir molle), bras ballant, tête penché en avant, dos vouté… puis on réagi à une attaque en mettant un bras en protection visage/parade tandis que l’autre effectue un mouvement cinglant circulaire (comme une claque) pour couvrir plus de surface et surtout remettre de la distance.

 

Le code des couleurs :

D’après « Tengu, ma voie martiale » de R. Habersetzer

  • Stade BLANC = état d’inattention
  • Stade JAUNE = état d’alerte diffuse
  • Stade ORANGE = état d’alerte focalisée
  • Stade ROUGE = état de conscience d’un danger imminent
  • Stade NOIRE = action même de combat