Ces bêtes à quatre pattes peuvent être les meilleurs amis de l’homme mai aussi les pires ; surtout devant la recrudescence de certain chien, dit dangereux, car prédisposé à l’attaque. Bien que le seul animal dangereux est l’homme qui le dresse et le pousse dans ses extrêmes, ces chiens conservent malgré tout une morsure redoutable.

     Dans nos pratiques martiales on apprend à se défendre face à un ou plusieurs individus dans tout type de situation, mais jamais face à un canidé. Pourquoi ? Allez savoir, mais il est malgré tout très important de s’y intéresser. Un chien, qu’il soit d’attaque ou de défense, peut nous attaquer de différentes façon : par morsure (jambes, bras, gorge..) au torse par un coup de tête (oui, ça existe !).

     Pour faire face à ces situations il faut étudier tout d’abord le comportement des chiens lors de leurs attaques et la puissance qu’ils déploient (voir les vidéos qui existe en ligne). Ensuite il faut apprendre les Kyusho d’un chien (comme pour nous) ainsi que le type de frappe que l’on peut effectué (percutante et brisante). Dans certaines situations il est même possible d’effectuer balayage, étranglement… Enfin il faut réfléchir, imaginer, visualiser les attaques pour envisager des ripostes adéquates et réaliste. N’hésitez surtout pas à vous rendre dans un club canin et à revêtir la « tenue de cobaye » afin de ressentir la violence des chocs lors d’une attaque.

     Face à un chien inutile de vous sauver, sauf si vous pouvez prendre de la hauteur, il sera le plus rapide. Faite face en vous encrant dans le sol et essayez d’esquiver, de détourner son attention, ou encore d’accompagner la première attaque. Si vous êtes rapide, précis et chanceux vous pourrez frapper avant la première morsure, sinon soyez prêt à sacrifier un avant-bras (vous aurez mal et serez secoué) puis contre attaquez sur le museau du chien en Koppo Jutsu… Suivez votre instinct animal et ne lâchez rien !

     Laissez le chien avec sa prise permet de savoir où il est et d’avoir un contrôle sur lui (tant qu’il tient sa prise il ne cherchera pas à mordre ailleurs), le faire lâcher reviendrait à subir un nouvel assaut de sa part et une nouvelle blessure. Il n’a que sa gueule pour blesser, vous vous avez d’autres membres, ainsi, si un avant-bras est pris dans une morsure, ne cherchez donc pas à le faire lâcher mais utilisez plutôt votre autre main et pieds afin de faire des frappes décisives.