Notre société, qui se veut moderne, nous pousse à l’individualisme et à flatter notre égo. C’est ainsi qu’elle nous pousse à nous mettre sur le devant de la scène en vue de gloire et de renommer, souvent éphémère. Cette société, qui fait et défait les idoles, qui nous fait croire que tout le monde peut devenir célèbre, mais qui nous manipule, est la partie visible de l’iceberg, car personne ne voit, ou ne veut voire, ce qui se passe en coulisse. Pourtant cela nous pousse vers l’avant et nous oblige à nous dépasser si l’on souhaite sortir du lot !

     Dans les sports de combat c’est par la compétition que l’on peut y arriver, mais se restreindre à cette voie contrains à nous limiter sur tous les plans. Même si la compétition a du bon pour la gestion du facteur stress et qu’elle apporte un peu d’expérience en combat, elle doit rester un passage et ne jamais devenir un objectif en soit. Toute compétition existante n’aura jamais une réalité de combat sans règle (même le MMA a ses limites), ne permettra pas de mettre en œuvre tout les principes martiaux et ne nous apprendra jamais à vaincre sans combattre…

     "S'entraîner toute sa vie avec acharnement et persévérance pour n'avoir jamais à utiliser le sabre."

     "Si l'on commence à se battre il faut gagner. Mais se battre n'est pas le but, l'art martial est l'art de la paix, l'art de la paix est le plus difficile, il faut gagner sans se battre."