On a toujours dit que la pratique martiale était bénéfique pour la santé. A l’image du Tai Chi Chuan qui permet de cumuler les deux en une seule et même pratique. Cela est d’autant plus vrai que, aussi bien dans une pratique martiale qu’une pratique de santé, on retrouve plusieurs niveaux d’apprentissage (Renshi, Kyoshi, Hanshi) et que, le fait de les étudier conjointement permet de progresser plus vite, chacun étant le complément de l’autre (comme le Yin et le Yang).

     Prenons un exemple concret tiré de mon expérience. Alors que je lisais un document sur la façon d’augmenter son potentiel énergétique (pour les soins de type Reiki, Magnétisme ou autre) j’ai été « surpris » sur une partie qui parlait de l’importance du regard qui pouvait permettre d’influencer une autre personne. Mais ce qui m’a surpris le plus est la technique employé pour s’y entrainer afin « d’éveiller » cette faculté. Cette méthode, considérée comme une technique Hiden (caché) en arts martiaux, m’avait été enseigné il y a longtemps et, le fait de la retrouver là me prouva, une fois de plus, que si l’on veut progresser dans notre art il ne faut pas hésiter à s’intéresser à ce qu’il y a autour…

     Si l’on souhaite sculpter son corps on s’intéressera au cross fit, si l’on veut s’assouplir se sera le stretching, si l’on veut améliorer ses connaissances en Kyusho on étudiera les méridiens du corps et la médecine chinoise, si l’on veut augmenter son énergie interne on s’intéressera au Reiki… Tout ce que l’on recherche se trouve souvent dans d’autres disciplines, ne chercher pas à inventer autre chose, prenez juste ce qui existe déjà et adapter le à votre pratique. A terme cela représentera un gain de temps non négligeable.