On m’a récemment posé la question pour savoir qu’elle était la meilleure posture de garde ? A savoir : quel pied devait être en avant ? Position des pieds plus ou moins écarté ? Coudes près du corps ? Mains en protections du visage ? Une main avancée et l’autre à la hanche ? Posture basse ou haute ? Ouverte ou fermé ? Stable sur les appuis ou sautillant… Beaucoup d’éléments dont il faut tenir compte en fonction aussi de son style de combat, de son apprentissage, de ses croyances, des capacités physiques, des situations de combat… Mais ne dit-on pas aussi que la meilleure posture est de ne pas en avoir ?

     Pour ma part je pense que l’on doit toujours partir de la posture Shizen (naturel) et que, ensuite, tout découle des évènements qui suivront. Lorsque je suis face à un agresseur potentiel, j’adopte la posture Shizen avec juste les mains ouvertes devant moi, comme si l’on voulait calmer le jeu ou apaiser la situation. Ceci m’évite aussi d’entrer dans une vision tunnel tout en continuant de prendre en compte ce qui m’entoure (le terrain, les obstacles, un adversaire dans mon dos…). Comme je ne suis pas en posture agressive ou défensive, je me sers de ce temps pour me placer à mon avantage dans l’environnement (dos à un mur, derrière une protection, vers une issue de fuite…). Tant que je ne suis pas dans l’affrontement physique et que l’adversaire n’a tenté aucune attaque vers moi, je reste en position Shizen. Avant une première attaque, Shizen no Kamae permet non seulement de réagir à l’ensemble des situations, sans être figé ou bloqué dans une autre posture de garde, mais aussi de cacher nos aptitudes au combat. Ceci permet de bénéficier de l’effet de surprise et du gel mental occasionné par notre riposte lors de l’attaque adverse. Ensuite, j’adopte une posture de combat (propre à chacun) que je modifie sans cesse en fonction de la situation. Si vous restez toujours figé dans la même posture, votre (ou vos) adversaire s’y habituera et pourra y trouver une faille. Alors que si celle-ci évolue sans cesse il hésitera d’avantage avant de retourner au contact.

     Une posture de garde de garde n’est jamais figé, ou rigide, elle doit permettre :

  • De protéger la ligne centrale du corps, siège des principaux points vitaux.
  • De réagir à l’instant T à la situation en fonction du nombre d’adversaire et du terrain.
  • D’effectuer des contre-attaques puissantes et décisives.
  • D’être stable sur les appuis, pas de sautillement (équilibre précaire et manque de puissance des Atemi)
  • De fuir si la situation l’exige.
  • De se déplacer et de se placer en sécurité…

     Une posture de garde n’est en rien figée, il faut la considérer comme une position intermédiaire, évolutive, et en perpétuel changement.