On me pose parfois la question si, lorsque je parle d'une technique réalisé en Kakuto Bugei, ou même dans mes livres, je délivrai la totalité des informations ? C'est à dire si j'expliquai aussi bien le côté Omote que le côté Ura. En fait, le côté Omote est la face accessible à tout le monde, ce que tout pratiquant peut savoir et peut même trouver sur internet. Donc rien à cacher de ce point de vue là.

     Mais, lorsque je parle du côté Ura, il est évident que l'on ne peut pas tout dire, même si j'en dit déjà beaucoup (on me reproche aussi de parfois trop en dire...). Ce qu'il faut avant tout c'est "apprendre à lire entre les lignes", certaines choses sont dites indirectement pour obliger à chercher la réponse (sorte de récompense à ceux qui ont la volonté de trouver). Il faut aussi apprendre à mettre bout à bout les petits conseils, car c'est l'ensemble de ceux-ci qui permettent de trouver le plus par rapport à une pratique moderne.

     Par contre, d'autres choses ne peuvent être enseigné que dans un Dojo, par la pratique et le ressenti, afin de trouver les sensations adéquates. Donc non, je ne peut pas malheureusement toujours tout dire, certaines choses ne se disent pas, elles se vivent...